David Aimé et les Editions Banyan, spécialisées en littérature indienne

par David Aimé Lire la suite

Le destin croisé des deux clubs girondins féminins

Il y a quelques semaines encore, le derby entre les Mérignacaises d’Arlac et les Girondines était une affiche de D2. Mais ce mercredi 24 août, il n’était plus qu’un match de préparation pour deux groupes aux ambitions opposées.

Affichage de IMGP3353.JPG en cours...

Un duel déséquilibré

Depuis le 22 mai 2016, les Bordelaises ont accédé à l’élite du football français féminin, alors que rien ne le laissait supposer il y a tout juste un an. «Nous avons deux années d’avance, par rapport aux ambitions affichées, quand les Girondins ont absorbé le club de Blanquefort, à l’été 2015», souligne le nouveau coach Jérôme Dauba.

A contrario, les Arlacaises ont été reléguées en Division d’Honneur non sans avoir démérité, victimes surtout du règlement. Celui-ci décida d’envoyer, la saison dernière, 6 équipes sur 12 à l’étage inférieur, afin de réformer le championnat de D2. Cette opposition de fin d’été, par ailleurs, constituait le 4e match amical des Girondines, mais le premier des Mérignacaises.

De suspense quant au score, il ne devait pas y avoir, et il n’y eut point. Les Girondines ont fait valoir leur suprématie dans tous les domaines, excepté dans les premières minutes, avant de s ‘imposer sur le score fleuve de 10 buts à 0.

Michaël Andéol, promu coach du FCEMA (Football Club des Écureuils de Mérignac-Arlac), et frère de la judoka Émilie, championne olympique à Rio, résumait bien la situation. «Je suis là pour reconstruire et structurer toute la section féminine du club». Son équipe a plutôt bien résisté jusqu’à la 44e minute en n’étant menée que d’un but. Mais la différence de préparation physique entre les deux groupes, ne laissait planer aucun doute sur l’issue de la rencontre. Les Marines & Blanches ont encore alourdi le score à 9 reprises, et accentué leur emprise au cours du second acte. A partir de la 46e minute, effectivement Jérôme Dauba aligna une équipe ressemblant furieusement à celle qui pourrait démarrer le championnat dans 3 semaines.

Des ambitions bien affichées

Les Eva Sumo, Juliette Loumagne, ou bien encore, l’internationale U19 Maéva Salomon firent valoir alors leur vitesse, leur adresse, et leur talent. Les ambitions des deux clubs sont clairement affichées. «Les inter-régions et la remontée immédiate en D2, dès l’an prochain» pour Michaël Andéol. «Le maintien tout simplement, car toutes les équipes de D1 se sont renforcées». Selon Jérôme Dauba.

Les Arlacaises pour parvenir au but, devront écarter Bergerac et Trélissac, leurs concurrents ouvertement déclarés. Quant aux Girondines, elles commenceront par deux réceptions à domicile, qui sentent bon les chocs de la Ligue 1 masculine. Ce sera l’OM, tout d’abord, le 11 septembre à Sainte-Germaine au Bouscat à 16h30, rencontre retransmise par Eurosport 2, ce qui montre l’intérêt croissant porté au football féminin. Et puis, il y aura la venue des Verts de Saint-Étienne en Gironde, le 25 septembre.

Quoiqu’il en soit, les deux clubs aux destins croisés, ne manqueront pas chacun à leur niveau de faire honneur au foot aquitain féminin, dont les adeptes sont de plus en plus nombreux, tant sur le terrain que dans les tribunes.

Affichage de IMGP3357.JPG en cours...

FICHE TECHNIQUE.

Michaël Andéol (entraîneur du FCEMA) avec le concours de Franck Bouscary (entraîneur de la PH) avait aligné l’équipe suivante : 1- Audrey Souletis (Cap.) 2- Océane Blanc-Leroux 3- Livie Ducasse 4- Emma Sejallon 5- Émilie Joffard (ex Asmur) 6-Nadège Courreges 7- Lola Le Formal 8- Maéva Archet 9- Cécile Pescina 10- Rima Mahrez. 11- Chloé Sancho 12- Marion Brettes 13- Camille Ducasse 14- Margaux Allain 15- Anne-Lyse Jamet 16- Finalis Manis.

Le président du FCEMA est Jean-Jacques Darroman.

Jérôme Dauba (entraîneur des Girondines) assisté de son préparateur physique Anthony Vigneron et de la kiné Adélaïde Desanlis avait aligné l’équipe suivante : 1- Élisa Launay (ex-Montpellier) 2- Félicité Hamidouche (ex-Le Mans) 3- Margaux Aimé 4- Emmanuelle Lacroix 5- Emmanuelle Saboulard 6- Chloé Billaud 7- Andréa Lardez 8- Sophie Istillart 9- Sarah Cambot (Cap.) 10- Éva Sumo 11- Juliette Loumagne 12- Lucile Ossul 13-Mélody Sierra 14- Cindy Ferreira (ex-Saint-Maur) 15- Margaux Montegut 16- Alizée Nadal 17- Nawael Ouinekh (ex-Arlac)18- Oriane Linge 19-Léa Manon 20- Anaïs feillard 21- Maéva Salomon (ex-PSG) 22- Milica Stetic 23- Mélanie Arjona 24- Elsa Buger.

Le président des Girondins de Bordeaux est Jean-Louis Triaud.

Affichage de IMGP3356.JPG en cours...

Arbitres : Vanessa Cruchon (promue arbitre en D1 en 2016-2017), assistée de Baldée Oumou et de Christophe Polaszek.

Buteuses : Pour les Girondines : Oriane Linge 24′ ; Lucile Ossul 44′ ; Emma Sejallon (Csc) 45′ ; Juliette Loumagne 75′ ; Cindy Ferreira 61′ ; Eva Sumo 63′ ; Maéva Salomon 70′ , 80′ , 86′ ; Anaïs Feillard 83′

Affichage de IMGP3363.JPG en cours...

RÉACTIONS

Jérôme Dauba (nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux section féminine D1).

Nous avons rencontré le nouveau coach des Girondines à l’issue de ce match de préparation. Celui-ci, à la fois adjoint au conseiller technique pour le district Gironde Atlantique et «nouveau patron» des filles est un adepte des aspects mentaux permettant d’optimiser les performances du sportif de haut niveau. Il nous livre ses impressions sur la saison en cours qui s’annonce, la première au plus haut niveau pour les Girondines.

1- Les ambitions

«Se maintenir avant tout. A titre d’exemple, les Marseillaises que nous recevons le 11 septembre ont recruté 10 nouvelles joueuses. Il en est de même du nouveau promu le FC Metz. Les «quatre gros» sont connus : l’OL, le PSG, Montpellier et Juvisy. Nous ne «boxons» pas dans la même catégorie, mais il faudra éviter les deux dernières places synonymes de retour à la D2. Nous avons la possibilité de nous faire prêter deux joueuses du PSG ou de Lyon qui ont des effectifs pléthoriques. Nous avons souhaité, par ailleurs, garder le «noyau dur» de l’an dernier, estampillé Gironde, car ce club doit être le réceptacle de toutes les «pépites» du département à terme.»

Affichage de IMGP3352.JPG en cours...2- Les moyens d’optimiser la performanc

Jean-Marc Furlan, précurseur en la matière ou d’Ulrich Ramé, le nouveau coach bordelais, qui a fait des études de psycho, a suivi un cursus de 3 semaines en janvier 2016 à Clairefontaine. «Le but était d’optimiser la performance. Quatre axes sont mis en avant : maîtriser ses émotions, devenir responsable face à ses choix de vie et jeu, appréhender les appels du corps, appréhender ses limites pour mieux les dépasser.»

3. Le label Girondin de Bordeaux

«Nous avons un label de qualité et nous en sommes conscients. Les Girondins mettent à notre disposition leur staff médical, leur savoir-faire, leur communication, leur logistique de transport. Cette année, nous avons une spécialiste de la vidéo, Maéva Ruiz, transfuge d’Arlac. Nous nous sommes adjoints le concours de la kiné de l’équipe de France des U19, Adélaïde Desanlis. Quant à Anthony Vigneron, qui assurait le coaching l’an passé, il s’occupe désormais de la préparation physique.»

4. Le projet

«Outre le maintien, et compte-tenu que nous avons deux ans d’avance, il faut pérenniser l’équipe en D1. Il est important de garder cette «coloration régionale», mais nous ne nous interdisons pas toute forme de recrutement à l’image de Chloé Mustaki, capitaine des U19 irlandaises en 2014, qui ne tardera pas à nous rejoindre. Les deux premiers matchs à domicile seront déterminants. Il nous faut les gagner si possible, afin de susciter un élan populaire, qui s’était manifesté l’an passé lors des matchs de Coupe de France en particulier.»Affichage de RADIO CAP FERRET 11-07-16-82.jpeg en cours...

Christophe GAMEIRO

Lecture d’été : L’Assassinat d’Hicaby Bey, d’Alper Canigüz (Turquie)

Afficher l'image d'origine

Pour ponctuer ces longues après-midi de farniente sous la chaleur estivale, voici une idée de lecture pour combler les longues heures d’ennui. «L’assassinat d’Hicabi Bey » est le livre idéal pour ceux et celles qui aiment mener l’enquête tout en appréciant l’ironie, l’humour noir un brin sarcastique… Lire la suite