La destination Iran fait son grand retour chez les voyagistes français

Déprogrammé pendant des années, l'Iran fait son grand retour dans les brochures des voyagistes français, le dégel géopolitique ayant mis au jour une destination rare mais qui risque de ne pas rester confidentielle très longtemps.
Déprogrammé pendant des années, l’Iran fait son grand retour dans les brochures des voyagistes français, le dégel géopolitique ayant mis au jour une destination rare mais qui risque de ne pas rester confidentielle très longtemps.Vladimir Melnik/Shutterstock.com-http://www.leparisien.fr/

(AFP) Déprogrammé pendant des années, l’Iran fait son grand retour dans les brochures des voyagistes français, le dégel géopolitique ayant mis au jour une destination rare mais qui risque de ne pas rester confidentielle très longtemps. Lire la suite

Musique/ Ces artistes étrangers qui chantent en kabyle !

Par : Essaïd Wakli

Stina, Uli Rohd, Cadry et bien d’autres. Ils sont originaires de Finlande, d’Allemagne et de Guinée, mais ils chantent en kabyle. Depuis quelques temps, en effet, des chanteurs du monde entier se sont mis à reprendre des succès de Lounès Matoub, Lounis Ait-Menguellet ou encore Idir. Lire la suite

Culture : Un roman sur l’addiction sexuelle féminine récompensé au Maroc

© C. Hélie / Gallimard | Leïla Slimani a reçu le pris littéraire de la Mamounia de Marrakech pour son roman « Dans le jardin de l’ogre »

Texte par Sarah LEDUC

La romancière et journaliste franco-marocaine Leïla Slimani a remporté le prix littéraire de La Mamounia pour son roman « Dans le jardin de l’ogre ». Un choix audacieux qui récompense un roman cru sur l’addiction sexuelle féminine. Lire la suite

PORTRAIT : De la Guinée-Bissau à l’ONU, l’ascension régulière de Carlos Lopes

Carlos Lopes, en 2014.

Carlos Lopes, en 2014. Crédits : ZACHARIAS ABUBEKER / AFP

Par Gilles Naudy

Ce qui marque, c’est son flegme. Un physique râblé, une posture assez décontractée, avec un sourire légèrement énigmatique qui semble dire : « Je suis prêt. » Son pays, la Guinée-Bissau, minuscule Etat connu pour être l’une des plaques tournantes du trafic de cocaïne, longtemps secoué par des putschs à répétition et la guerre civile, a pourtant de quoi rendre nerveux. Lire la suite

L’insoumission du verbe de Najwa M. Barakat

Par : Edgar DAVIDIAN | OLJ

Au commencement était le verbe. Paroles bibliques sacrées. Pour un ordre universel. Et si le système se déglingue ? Najwa M. Barakat*,dont le dernier opus traduit en français est dans le collimateur des prix pour cette rentrée, en donne une saisissante fiction-métaphore. Lire la suite

EDUCATION AUX MÉDIAS À L’HEURE DES RÉSEAUX

Les technologies de l’information et de la communication, les réseaux sociaux se sont installés dans notre quotidien et semblent régenter nos vies. Dans ce contexte, l’éducation aux médias revêt une importance toute particulière : il s’agit de la capacité à accéder aux médias, à comprendre et apprécier avec un sens critique les différents aspects et leurs contenus. La prise de conscience de leur fonctionnement facilite une distanciation par rapport à ces technologies parfois invasives. Ces contributions issues de terrains multiples nous éclairent. Lire la suite

PORTRAIT : Edna Adan, la sage-femme qui a donné naissance au Somaliland

Edna Adan, dans son bureau, à Hargeisa (Somaliland).

Edna Adan, dans son bureau, à Hargeisa (Somaliland). Crédits : Pierre Lépidi

Afficher l'image d'originePar Elise Barthet Journaliste

 

« Ça, c’est moi. » La photo d’un lion à la crinière abondante luit sous les néons. Sa mâchoire paresseusement entrouverte embrasse la savane. On s’étonne. Edna Adan, qui a pointé son index parfaitement manucuré vers l’image, est plutôt lionne. Et même de celles qui en remontrent aux mâles. A voir cette force de la nature arpenter au pas de course l’hôpital qu’elle a fait construire dans sa ville natale d’Hargeisa, on peine à croire que la dame a 78 ans. Son nom figure cette année sur la liste des candidats au prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, dévoilée le 10 septembre. Il y a deux mois encore, elle mettait des enfants au monde. Des dizaines de milliers de nouveau-nés ont vu le jour dans ses mains. « J’ai presque accouché d’un pays », sourit-elle. Lire la suite