Instituto Cervantes : Sur les pas de Flora Tristán à Bordeaux

Visite guidée le 09/04/2015 (15:00 h)

Flora Tristan a séjourné à Bordeaux à six reprises. Ses quatre premiers voyages étaient motivés par des nécessités personnelles. Lors de ses deux premières visites, autour de 1832, elle était accompagnée de sa fille Aline (future mère de Paul Gauguin) et cherchait à s’éloigner de son mari André Chazal. Lire la suite

«Muslim’ show», la BD qui mixe humour et religion, boudée par les Français

Vignette issue de la page <a href="https://www.facebook.com/MuslimShow/photos/a.333886170021607.74483.105759559500937/668504776559743/?type=1&permPage=1">Facebook de Muslim' Show</a>

Vignette issue de la page Facebook de Muslim’ Show

Auteur de l’articleAude Deraedt Journaliste

Le public hexagonal n’est pas très friand de bandes dessinées sur les religions.

Blaguer sur le ramadan, taquiner les musulmans français et railler l’islamophobie, tel est le pari que s’est lancé Noredine Allam, auteur et scénariste du Muslim’ show. Après avoir publié trois tomes de cette bande dessinée née en 2009 sur les réseaux sociaux, le dessinateur, également éditeur, s’attaque à un nouveau projet, dont le but sera d’enseigner l’arabe. Mais si la BD connaît un véritable engouement dans les pays du Moyen-Orient et en Asie, elle reste boudée par une majorité de Français. Lire la suite

Sandra Glories, Voyage poétique à travers la culture du vin

Le dessin pour la création d'étiquetteL'encre du vin

Sandra Glories

Habitée par le vin, dont elle a fait son métier, Sandra Glories sait communiquer la passion pour cette boisson qui a « Une âme qui puise son oxygène, sa force vitale dans une brume venue du fond des âges… » C’est par la poésie qu’elle transmet un culte et une culture d’une boisson qui se situe au carrefour de la mythologie, de la civilisation, de l’alchimie de saveurs et d’un commerce millénaire . Sa plume trempée dans  » l’Encre du Vin » décrit l’ivresse de couleurs et les métamorphoses incessantes qui accompagnent la vie du vin. Elle fait vivre l’ambiance de cathédrale des chais calfeutrés, le veloutés des liquoreux, le vagabondage des arômes et les secrets de la pierre. Lire la suite

En France, il y a un marché pour les films avec des acteurs noirs

«Dear White People», de Justin Simien Happiness Distribution

«Dear White People», de Justin Simien Happiness Distribution

Charlotte Pudlowski

 Auteur de l’article :  Charlotte Pudlowski Journaliste à Slate.fr

Et l’industrie du divertissement française est peut-être enfin en train de s’en rendre compte. Quand Isabelle Dubar, directrice de la société Happiness Distribution, entend parler de Dear White People pour la première fois, le film de Justin Simien sorti en France le 25 mars, qu’elle distribue, elle est à New York, et elle lit un article dessus dans Time Out. C’est un film qui se déroule sur un campus, qui parle du racisme, de ce que c’est qu’être noir, dans une université majoritairement blanche, et des interrogations sur l’identité.


Lire la suite

Écrivain voyageur – Tété, un Africain au Groenland

L'Africain du Groenland - Tété-michel KpomassiéDate de sortie : 18/03/2015

L’Afrique l’a fait naître, le Groenland l’a fait homme. Rencontre avec Tété-Michel Kpomassie, le plus incroyable des écrivains-voyageurs.

Par Nathalie Lamoureux

Que faire lorsque l’on a atteint la limite, que l’histoire se termine, que les rêves sont vides ? Faire mine de tourner la page pour ne plus souffrir, rebondir en suivant d’autres lignes de fuite. Tété-Michel a cette chance de n’être pas allé jusqu’au bout de son rêve. Mille étoiles brillent dans ses yeux. Le froid vif ne le fait plus grelotter ni claquer des dents. Il est en lui. Ses dents ne craignent plus les croûtons de glace. Il prend son petit déjeuner d’intestins et de graisse de phoque sans arrière-pensée. «Le Groenland m’a envoûté», dit-il. De son exploit insensé, il a fait sa vie, et sillonne encore le monde pour parler de son livre, best-seller, traduit dans presque toutes les langues européennes. Rarement un auteur aura autant voyagé, après avoir écrit un seul ouvrage ! Lire la suite

Les traducteurs, ces auteurs de l’ombre

Les traducteurs, ces auteurs de l'ombre

Les traductions représentent 20% de l’ensemble des livres vendus en France et 40%, rien que pour la littérature Daniel Roland

Les Français sont de grands amateurs de littérature étrangère mais ils ne se rendent souvent pas compte qu’ils lisent en fait la version, forcément personnelle, établie par le traducteur, ce travailleur de l’ombre. Lire la suite

Descendant d’esclave et fier de l’être

Ousmane Mangane

Par Amadou Ndiaye (contributeur Le Monde Afrique, Ndouloumadji Démbé, Sénégal)

Avec lui, les barrières sociales explosent. Ousmane Mangane assume son statut de descendant d’esclave. Mieux, il en fait une arme qu’il manie à sa guise. Tantôt, c’est un levier pour éveiller les consciences, tantôt une ruse ou une raillerie contre une noblesse jugée « trop gonflée ». Confortablement assis sur une natte, les jambes croisées, dans sa vaste demeure de Ndouloumadji Démbé, dans le Fouta, au nord-est du Sénégal, il déclare : « Je suis né esclave et je ne m’en cache pas. La seule chose que je ne tolère pas, c’est qu’on me traite de vaurien car, pour moi, être descendant d’esclave n’empêche pas de s’enrichir et d’apprendre le Coran ». Lire la suite