Deux journalistes français pris au piège par la censure indonésienne

Les journalistes français Valentine Bourrat et Thomas Dandois, arrêtés dans la province indonésienne de Papouasie le 6 août 2014.-© 2014 Page Facebook «Liberté pour Thomas Dandois et Valentine Bourrat»

Par : Phelim Kine est le directeur adjoint de la division Asie à Human Rights Watch.

Les journalistes français Thomas Dandois et Valentine Bourrat ont passé les trois dernières semaines détenus dans une cellule, dans la partie indonésienne de la Papouasie. La police les aarrêtés le 6 août, les accusant de « travail illégal » sans accréditation officielle. Lire la suite

Siddharth, l’Inde des enfants perdus

Loin de Bollywood, dans ce film de Richie Mehta, un père part à la recherche de son fils disparu. Touchant.

Par :Sorin Etienne

À New Delhi, Mahendra (l’acteur Rajesh Tailang, magnifique) met son fils de 12 ans, Siddharth, dans un train. Il l’envoie travailler illégalement à Mumbai (Bombay) pour aider sa famille. Mahendra, lui, est réparateur ambulant de fermetures Éclair; il signale sa présence dans les rues à l’aide d’un mégaphone. Il rafistole des sacs à main ou des valises. Quand Siddhart ne rentre pas comme prévu pour les fêtes, Mahendra s’inquiète. On lui dit qu’il s’est enfui. Il va signaler la disparition de son fils au commissariat. Une policière semble fataliste: «Vous ne comprendrez donc jamais que vos enfants n’ont pas le droit de travailler, ils doivent être à l’école.» Elle lui demande une photographie de Siddharth. Il n’en a pas. Mahendra n’a jamais pris son fils en photo. Il est trop pauvre pour avoir un appareil. Surtout, il se levait chaque matin à ses côtés, pourquoi aurait-il eu besoin d’un cliché? Sauf que les jours passent et que Mahendra a de plus en plus de mal à se souvenir de son visage. Lire la suite

CENTRAFRIQUE. « Le sang n’est pas la preuve que la photo est bonne »

À l’occasion du festival Visa pour l’image de Perpignan, le photojournaliste Michaël Zumstein revient sur ses reportages en Centrafrique.

République centrafricaine, décembre 2013. Des hommes du "Mouvement de révolte des forces armées centrafricaines pour le peuple", à majorité chrétienne, reçoivent une instruction militaire dans une école des faubourgs de Bangui.<br /><br />
(Michaël Zumstein / Agence VU pour Le Monde)

République centrafricaine, décembre 2013. Des hommes du « Mouvement de révolte des forces armées centrafricaines pour le peuple », à majorité chrétienne, reçoivent une instruction militaire dans une école des faubourgs de Bangui. (Michaël Zumstein / Agence VU pour Le Monde)

Propos recueillis par Tancrède Bonora

Photojournaliste franco-suisse spécialiste du continent africain, Michaël Zumstein a couvert ces dernières années plusieurs conflits de la Centrafrique à la Côte d’Ivoire en passant par le Mali et la République démocratique du Congo. Lire la suite

Pourquoi faire Sciences Po aujourd’hui?

SCIENCES PO

Suzanne Azmayesh HeadshotAuteur de l’article : Suzanne Azmayesh

Diplômée de Sciences Po, avocate en devenir et romancière

Faire Sciences Po, quel intérêt? Après tout, les opportunités ne manquent pas à la sortie du lycée. Les salons de l’étudiant, comme les journées de portes ouvertes, rappellent à quel point le spectre des possibilités est vaste. Pourtant, face à la diversité de ces formations, celle dispensée par l’Institut d’Études Politiques séduit toujours autant. Fondé en 1872, ce dernier ne s’est toujours pas démodé. Chaque année, le concours d’entrée est tenté par un nombre élevé de candidats (6000 en 2014), parfois sur-entraînés au sein de prépas hors de prix qui distribuent des polycopiés sur absolument tous les sujets. Lire la suite

La fête du parc, du 20 au 28 septembre avec France Bleu Gironde !

Participez à la Fête du parc naturel régional des Landes de Gascogne, du 20 au 28 septembre !

Une semaine de fête et de rencontres au coeur du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne ! De nombreux acteurs locaux, associations, artistes, bénévoles, amoureux de la nature ou de la randonnée, vous donnent rendez vous dans 51 communes forestières de Gironde et des Landes (*).  Lire la suite

Bouliac : Les Médiévales une manifestation historico-culturelle

Publié par Philippe Jouhanet

Retour jusqu’au doux mois de septembre de l’An de Grâce 1453… La guerre de Cent Ans vient de s’achever, l’Aquitaine a retrouvé la paix et, à Bouliac, l’humeur est à la fête ! Bouliac, agréable commune verdoyante de l’Entre-deux-Mers, connue par son immense antenne mais aussi par sa gastronomie et son bien-vivre… Lire la suite

ROMAN/Lydie Salvayre: «Je ne suis pas toute une, je suis inséparablement Française et Espagnole»

Lydie Salvayre. (Jean-Luc Bertini/Pasco)

Lydie Salvayre. (Jean-Luc Bertini/Pasco)

Par : Eléonore Sulser

L’auteure de «La Compagnie des spectres» et de «Sept Femmes» plonge dans l’histoire de la guerre civile espagnole, lisant Georges Bernanos et renouant avec l’histoire de ses parents. Elle signe un livre drôle et grave, un des plus beaux de la rentrée. Lire la suite

Haïti en lettres et en images

Francesco GattoniEditions Magellan & Cie.Paris 2014. France.

Photographies : Francesco Gattoni.

Textes : Yahia Belaskri.

Écrivain né à Oran et installé en France depuis les années 1980, Yahia Belaskri raconte comment il a longtemps vu l’île caraïbe de loin. Haïti, pays mythique qui, soudain, à l’heure du tremblement de terre de janvier 2010, est devenu pour lui pays réel. « Haïti m’a traversé brutalement, par la douleur », dit le romancier, qui se frottera ensuite à la réalité de l’île lors du festival Étonnants Voyageurs à Port-au-Prince, puis lors d’une résidence d’écriture dans le sud du pays. Aucune vision tragique dans son livre. Doué d’une attention aiguë et généreuse, Yahia Belaskri partage avec les Haïtiens un cœur énorme, un art de la rébellion créative, un sens de la fête et de la dérision, de l’impertinence, de la folie douce. En écho, le somptueux noir et blanc des photos de Francesco Gattoni rend hommage à la beauté des paysages de l’île et à l’âpre combat quotidien de ses habitants : leur vaillance, la grâce de leur sourire, la bonté du frère Armand entouré d’enfants, l’habileté du coiffeur en plein air. Sans qu’aucun misérabilisme ne vienne polluer le regard. Lire la suite