Nouvelles de l’Inde

Les relations culturelles franco-indiennes dans le domaine de la culture sont dynamiques et actives et des échanges culturels réguliers existent entre les deux pays. La coopération bilatérale dans le domaine de la culture dépend du Programme d’Echange Culturel Franco-Indien. Un certain nombre d’événements importants se déroulent dans le cadre de cet accord bilatéral depuis des années. Dans le cadre de ce Programme d’Echange Culturel, l’ambassade de l’Inde célèbre le Festival Namaste France ; inauguré le 14 avril 2010, ce Festival sera de nouveau organisé du 15 septembre au 30 novembre 2016 et ce, dans plusieurs villes de France dont Paris.

namasteecriture

« Namaste France » fait suite à « Bonjour India », le Festival culturel français qui s’est tenu en Inde de novembre 2009 à février 2010. Les deux festivals sont mis en place dans le cadre du Programme d’Echange Culturel bilatéral et de la Déclaration signée entre l’Indian Council for Cultural Relations (ICCR) (l’organe culturel du Ministère des Affaires Etrangères du Gouvernement indien) et le Ministère des Affaires Etrangères de la République française. L’ICCR, l’ambassade de l’Inde et Cultures France sont les agences organisatrices du Festival.

8/Les Nouvelles de l’Inde,

Le magazine “Les Nouvelles de l’Inde” fut créé le 1er avril 1962. A cette époque, le magazine était mensuel et comprenait 8 pages. Il contenait pour l’essentiel des messages politiques des leaders indiens charismatiques.

Les articles présentaient les progrès du pays dans différents domaines comme l’éducation, l’industrie, la science, l’agriculture, etc. Graduellement, quelques articles sur l’héritage culturel sont introduits.

A partir d’avril 1980, le nombre de pages varie de 8 à 16. Il y a de plus en plus d’articles sur différents aspects de la culture indienne comme le portrait d’un fameux musicien, un article sur un monument, sur un Etat particulier, sur les différents types de danses.

A partir d’avril 1982, le magazine comportera 20 pages dont une en couleur à l’intérieur de la revue, en dehors de la couverture. Les articles, certains traduits de l’anglais vers le français ou directement écrits par des universitaires français ou des spécialistes de la culture indienne, exposent diverses facettes de la culture indienne.

En février 1984, le nombre de pages est passé à 46 pages. Une courte histoire est aussi incluse. La revue des livres débute en août 1985. Le numéro 257 est consacré au festival de l’Inde en France.

A partir de janvier 1987, le magazine devient bimensuel, il est en couleurs, comprend 40 pages, la lettre de l’éditeur, divers articles, une revue des livres, un agenda culturel, les nouvelles en bref et des pages pour les jeunes.

La diversité culturelle indienne

Les principaux articles sont consacrés aux aspects variés de la culture indienne : présentation des festivals sur l’Inde qui se déroulent en France, des divers Etats de l’Inde, des artistes vivant en France (musiciens, danseurs, peintres). Des articles sur l’agriculture, l’industrie, la science et la technologie (notamment sur les satellites indiens), les médias, la haute technologie, l’espace sont aussi proposés aux lecteurs. Des articles sur le cinéma ont été également écrits (festivals, acteurs, producteurs, réalisateurs et histoire du cinéma).

Des séries d’articles ont aussi été proposées sur :

– les communautés religieuses présentes en Inde

– la cuisine indienne (par Etat, épices, pains, desserts, principaux plats, etc..).

– les écrivains français inspirés par l’Inde

– les différents musées et galeries en Inde

– les interviews de Français qui ont vécu en Inde (leur demandant ce que l’Inde leur a apporté, comment s’était passée leur rencontre avec l’Inde ou ce que l’Inde leur a apporté).

– les différents textiles et costumes

– les différentes médecines indiennes (Ayurvéda, unani et homéopathie) et yoga.

– les personnalités indiennes (Tagore, Aurobindo, Tata, Vivekananda, etc…)

– les réserves d’animaux, les parcs naturels

– l’éducation

– les sites archéologiques

– les différents types de fleurs, arbres et plantes médicinales croissant sous le climat indien

– les monuments variés de l’Inde

– la peinture indienne et l’artisanat indien

– les villes de l’Inde

Une nouvelle dynamique

De nombreux numéros ont été consacrés aux associations indiennes en France ou à des photographes français inspirés par l’Inde.

Pour les enfants, les Lettres d’un Père à sa Fille de Jawaharlal Nehru, le premier Premier ministre de l’Inde indépendante, ont été entièrement traduites. De courtes histoires, les histoires des Pancha tantra, des Jatakas, des Vikram et Vetal ont également été traduites.

Des quizz ont été préparés sur l’Inde pour aider les enfants français à mieux connaître l’Inde (histoire, jeux, beauté, cuisine, costumes, cinéma, animaux et beaucoup d’autres thèmes).

Une page était réservée à la présentation des manifestations culturelles sur l’Inde organisées en France. Un agenda culturel était aussi proposé avec les événements en lien avec l’Inde organisés en France. Cet agenda culturel deviendra indépendant

du magazine à partir de 1999. Envoyés par la poste dans un premier temps, cet agenda est actuellement consultable à partir du 1er de chaque mois sur le site Internet de l’ambassade www.ambinde.fr

Des articles en hindi furent reproduits à partir du numéro 300. Cela prit fin en février 2005 (numéro 357). De nouveau depuis quelques numéros, une page est consacrée dans chaque numéro à un texte en hindi pour promouvoir cette langue.

Actuellement environ 3000 exemplaires sont adressés à des abonnés en France métropolitaine (particuliers, institutions, écoles et bibliothèques, sociétés, restaurants, etc.) Le reste des 5000 copies imprimées est distribué lors de manifestations organisées par l’ambassade ou des associations, à des établissements scolaires durant la Semaine de la Presse. Chaque numéro comprend actuellement une moyenne de 68 pages.

Aujourd’hui, une nouvelle mise en page des “Nouvelles de l’Inde” est proposée aux lecteurs. Le magazine est préparé pour 60 % par l’ambassade de l’Inde et 30 % par le groupe Média India Group, une société de presse privée.