L’inde sur scène à Barsac dans le Sauternais girondin

Barsac fete

L’inde était sur scène avec ses danses traditionnelles et modernes, lors de la soirée du 14 mai organisée à Barsac en plein cœur du Sauternais girondin. Les chorégraphies rituelles en première partie et bollywoodiennes en deuxième partie étaient le fruit de la collaboration des associations Chandrakala et Laxmi. Ce fut un voyage spirituel et divertissant au sein de la très vaste culture indienne.

Danses et chants de l’Inde

Les danses illustraient des chants à caractère sacré typiques de la tradition religieuse et classique de l’Inde du Sud (musique carnatique) et de l’Inde du Nord (musique hindoustanie) plus influencée par des apports musulmans perses et arabes. La soirée a commencé par une danse Pushtanjali qui est une forme d’ouverture rituelle et de prière au dieu Ganesh. Le kirtana est une autre variante de danse indienne originaire de l’Inde du sud. Quant à la danse Nataraja, elle évoque le dieu Shiva exécutant la danse de la félicité. Les danses de groupe ont alterné avec des danses en solo de la tradition bharata natyam de l’Inde du Sud. Les chants et danses d’amour alternaient avec des danses guerrières. On a pu apprécier la virtuosité du travail des pieds accompagnant les battements des percussions, notamment dans la danse jatis varam et plus précisément dans la danse très rapide tillana qui clôt le spectacle. La magnificence des costumes, les sonorités envoûtantes des musiques et la technicité des danses ont fait du spectacle un véritable dépaysement culturel de très grande qualité. L’argent recueilli au cours du spectacle sert à financer des opérations humanitaires en Inde, comme nous l’a confié Rada Devi Patat, la présidente de l’Association Laxmi basée dans le Lot-et- Garonne.

Une belle dynamique associative

La partie spectacle et musique, assurée essentiellement par l’association Chandrakala animée par Karine Salmon mobilise beaucoup d’énergies locales et collabore avec Laxmi (nom de la déesse dont les attributs sont la prospérité, la lumière et la beauté). L’association Laxmi vient en aide à plus de 900 enfants à Lalitakund en Inde du Nord et à Andavar (Tranquebar) à 120 km au sud de Pondichéry, ville dont l’architecture est très marquée par l’influence française. Laxmi réalise de nombreuses activités : fournitures scolaires, toilettes sèchesà vermi-compost, filtrage d’eau, jardins potagers suivant les principes ayurvédiques, cantines scolaires. Les performances chorégraphiques de Chandrakala, enrichies des danses de Noéla et de Angélique (Cie Au satin Rouge) ont étoffé le spectacle, dont les recettes aideront aux actions humanitaires.

 

Pour en savoir plus

Laxmi : 5, rue Pablo Picasso, 47 300 Villeneuve sur Lot

Courriel : laxmifrance@gmail.com

Téléphone : 06 12 21 71 14

Website : www.laxmifrance

Chandrakala : Cours de danse Bollywood, à Langon à l’Ecole de Danse Athena Danse, face aux carmes, le jeudi de 20 h à 21 h

Téléphone : 06 12 93 83 77

 

Bibliographie

Katia Legeret, Danse contemporaine et théâtre indien : un nouvel art ?, Paris, Ed. Presses Universitaires de Vincennes, 2015

Katia Legeret–Manochhaya, Manuel traditionnel du Bharata Natyam, Ed. Geuthner, 1999